Le mauvais œil

Mon grand-père était agriculteur. Il racontait souvent des histoires étranges et des faits inexplicables survenus dans son enfance. Il faut dire qu’à la campagne les gens sont très sensibles à toutes ces choses que l’on ne voit pas et qui sont pourtant là. Les pratiques bizarres en font partie. Certains qualifient ça de sorcellerie, je préfère ne pas donner mon avis, juste rapporter des faits. Il est connu par exemple que lorsqu’une vache a un petit, il faut très vite cacher le placenta car quelqu’un pourrait s’en emparer et l’utiliser pour faire le mal.

C’est ce qui est arrivé aux voisins de mon grand-père. La vache délivrée, le voisin s’occupait du petit veau et tournait le dos à la mère. Parti chercher de la paille fraîche, force lui a été de constater que le placenta avait disparu. Le veau était magnifique, la mère bien portante, on accusa le chien d’avoir mangé ledit placenta. Quelques jours plus tard, sans raison apparente, il retrouva son veau étendu raide mort.

C’est alors que lui revint l’histoire du placenta. Il chercha, avec son épouse, autour de leur ferme. Finalement ils trouvèrent un petit tas de terre fraîche. Après quelques coups de pelle, ils découvrirent les restes du placenta entourés de ficelles et accompagnés de trucs bizarres, le tout dans le même trou. On ne brûle plus les sorcières de nos jours, mais le voisin ne reparla plus jamais à son autre voisine.

Raoul – Tarbes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.