Un mauvais rêve

Depuis des années je fais un mauvais rêve. Je marche dans la campagne et il faut que j’entre dans une sorte de souterrain. Je n’aime pas trop ça, mais j’y vais quand même. J’avance, au début tout va bien et puis peu à peu les murs se rétrécissent, l’obscurité s’impose. Je finis par être presque couchée, les murs sont de plus en plus proches et j’ai de la peine à respirer. Je finis par m’éveiller, à moitié étouffée, en sueur. Ce rêve m’a hantée pendant des années. Il m’arrivait même de me réveiller, m’asseoir sur mon lit, me raisonner, me recoucher et paf ! Le rêve recommençait.

J’ai lu dans une revue que ce genre de cauchemar pouvait être lié aux conditions de sa naissance et à l’accouchement en particulier. J’en ai donc parlé avec ma mère. Effectivement ma naissance a été bien difficile, elle a duré longtemps et à bout de forces, ma mère ne faisait plus assez d’efforts pour expulser le bébé qui commençait à souffrir. Finalement la sage-femme est intervenue de façon musclée et je suis née. Nous avons pleuré toutes les deux à cette évocation.

Depuis cette discussion mes rêves se sont atténués. J’ai même la sensation qu’ils disparaissent peu à peu. Voilà donc l’explication simple d’un rêve récurrent qui me hantait et devenait une vraie torture morale. Il suffisait se poser les bonnes questions. Me voilà désormais apaisée, merci à mon rêve.

Brigitte – Oloron-Sainte-Marie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.