Un maniaque

J’aime la propreté et le rangement. Ce n’est pas un trouble compulsif obsessionnel mais j’aime que mon appartement soit impeccable. Pas de chaussettes qui traînent ou de linge à repasser, jamais. On fait les choses tout de suite. Je salis un truc, je le lave, je le range. C’est ma règle de vie. Bien entendu ça fait rire mes copains qui ne se gênent pas pour me taquiner avec ça. Il y a quelques mois j’ai fait une rencontre étonnante. Je ne dirai pas par hasard, car y-a-t-il un hasard en la matière ?

C’est une de mes amies qui avait organisé une soirée chez elle qui est à l’origine du plus grand tournant de ma vie. C’est là que j’ai rencontré en effet C… Pas un coup de foudre, non, ni même un petit flirt, pas du tout. Simplement, pour ne pas changer les habitudes, mes copains me chahutaient un peu après que j’ai soigneusement rangé le verre dont je venais de me servir. Et là j’ai vu cette fille qui me regardait étrangement, elle me fixait. Je me suis rapproché d’elle au bout d’un moment car cela a fini par me gêner. Elle a souri et m’a dit qu’elle m’attendait. Et à partir de là, le monde a dérapé. Elle m’a dit être médium et que depuis le début de la soirée elle avait eu des flashes à mon sujet.

C’est ainsi que j’ai appris que mon attachement au rangement était lié à une mort prématurée, au cours de la Révolution française. J’étais un jeune noble. Capturé, j’avais été jeté dans une prison sordide où la puanteur, les ordures, les maladies dans lesquelles j’avais dû rester ont fini par me tuer. Cela n’a pas changé ma vie mais depuis, j’essaie de guérir ce pauvre malheureux et je pense bien souvent à lui !

Rodolphe – Paris

Laisser un commentaire